Les experts de BETEN INTERNATIONAL remarquent la stabilisation du marche de l’energie solaire et l’evolution de ses acteurs, en tirant cette conclusion du forum SEF KYIV 2017

Le business forum annuaire consacré à l’énergie durable 9TH SUSTAINABLE ENERGY FORUM AND EXHIBITION OF EASTERN EUROPE  2017 a eu lieu le 9-11 octobre à Kyiv. Depuis 2009, il réunit  traditionnellement des acteurs du marché de l’énergie renouvelable et des technologies écologiques. Pendant les 9 ans de son existence le salon SEF est devenu le lieu de rencontre des sociétés énergétiques et de services qui travaillent en Ukraine et en Europe de l’Est.  

BETEN INGENIERIE, société française réalisant le consulting des projets énergétiques depuis plus de 20 ans, se devait de le visiter aussi. Les représentants de la société, Michel Forget et Iryna Kharchenko, ont discuté afin de comprendre du marché de l’énergie renouvelable en Ukraine, suivre sa dynamique et dresser ses tendances majeures.

 

 

Découvrez leurs premières impressions de cet événement dans le texte ci-dessous : 

Irina Kharchenko: Michel, il m’a paru qu’on a présenté que des sociétés spécialisées sur l’énergie solaire.

Michel Forget: Tu as raison. Vraiment, la majorité des sociétés représentées à l’exposition font partie du segment solaire. Sa popularité est provoquée par une série des facteurs : le temps nécessaire pour les études car  la réalisation les projets solaires est beaucoup plus court que celui pour les projets éoliens, voilà pourquoi cet intérêt est bien réel.   

I.Kh.: Donc, il est encore plus intéressant de suivre le développement du marché d’énergie solaire ukrainien depuis le moment de sa création (il y a plus que 10 ans) jusqu’à nos jours. Michel, dis s’il te plait, quelles dispositions ont prévalu sur le marché d’énergie solaire à l’époque et qu’est-ce que tu peux dire aujourd’hui après la visite de SEF 2017?

M.F.: Dans les années 2010-2011 le marché de l’énergie solaire en Ukraine était un vrai « Wild West » au bon sens de terme : c’est-à-dire, activité intensive, grands salons, des dizaines, même des centaines d’entreprises, tout le monde entrait en jeu et se sentait bien à l’aise, chacun comprenait qu’il a un potentiel de devenir un des leaders. Ces dernières années, on observe que certains acteurs sont déjà devenus des geants dans la livraison des panneaux photovoltaïques et la construction des centrales solaires, on peut les compter sur les doigts d'une main, ce salon minuscule représente complètement tous les acteurs du marché solaire de l’Ukraine. Donc, le contexte a beaucoup changé.         

I.Kh.: Dis-moi Michel, si maintenant tu vois ici des « aventuriers survivants» avec lesquels tu communiquais en 2011?

M.F.: En principe, les acteurs importants ce sont les sociétés qui ont lancées leurs projets à l’époque. Par exemple, si on analyse les plus grands entrepreneurs ЕРС, ce sont : KNESS, («Podilskiy Energoconsulting») a commencé son activité par des projets à Vinnitsa; «Helios Strategia» qui existe aussi depuis la même période; de même que «Rentechno». Toutes ces entreprises ont commencé leurs activités à la même période et ont survécu la crise de 2014-2015 et maintenant ils sont les gagnants. Mais au début, évidement c’était une grande aventure pour tous. Personne ne savait comment les choses allaient se dérouler – tous les acteurs découvraient et exploraient  ce marché.

I.Kh.: Donc, aujourd’hui nous pouvons voir des fruits de leur aventurisme?

M.F.: Oui.

I.Kh.: Est-ce-qu’il y a quelqu’un des grands acteurs qui a pu garder ses positions depuis  2011?

M.F.: Je suppose ce sont eux qui ont pu garder leurs positions. A l’époque il n’y avait pas de vrais grands acteurs. Un seul grand acteur existait, c’était la société «Active Solar» et elle a monopolisé la structure du marché de l’énergie verte.

I.Kh.: Quelles positions occupent-ils actuellement?

M.F.: Ils n’occupent plus aucune position.

I.Kh.: Donc, peut-on dire que ce sont les plus courageux qui gagnent?

M.F.: De leur propre façon, ils étaient aussi courageux, mais comme la situation politique a beaucoup changé, ils se sont confrontés avec une sorte de  force majeure.

I.Kh.: En conclusion comment peut-on caractériser les changements dans le marché solaire ukrainien pendant cette décennie?

M.F.: On avait et on continue d’avoir un boom. Simplement, sa nature a évolué. A l’époque, il n’y avait pas de la grande différence entre les grandes et les petites entreprises, tous voulaient essayer leurs forces. Maintenant on observe aussi un boom, mais la situation dans le marché a beaucoup changé. Il reste seulement cinq grands acteurs. On construit de nombreuses centrales solaires, mais les constructeurs sont toujours les mêmes.

I.Kh.: Quelle prévision professionnelle tu pourrais faire pour l’avenir?

M.F.: Il est toujours difficile de donner des prévisions professionnelles en ce qui concerne le marché ukrainien à cause de sa conjoncture instable. Quand même, je peux supposer qu’à partir de 2020, après la diminution suivante du tarif vert, la progression de la mise en exploitation des nouvelles puissances de l’énergie renouvelable va forcément baisser. En même temps, il sera très intéressant d’évaluer l’influence réelle de la nouvelle Loi ukrainienne « Sur le marché énergétique » adoptée récemment pour le développement de ce domaine.